INFOS
Economie | | 20-02-2017

Une caravane d’information et de sensibilisation sillonne le pays

L’entrepreneuriat féminin aux devants de la scène économique

Au moins 581 projets devant générer 706 emplois directs ont été créés en 2016 à Tizi Ouzou par des femmes grâce aux différents dispositifs publics d’aide à la création d’emplois. Selon les chiffres communiqués à l’occasion de la caravane d’information et de sensibilisation à l’entrepreneuriat féminin, lancée le 4 février dernier, par le Ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine à partir de la Maison de la culture Mouloud-Mammeri, sur ces 581 projets, 391 destinés à la création de microentreprises et à l'achat de matières premières et financés par l’Agence nationale de gestion du microcrédit (Angem) devront générer 193 postes d’emplois.

Au moins 581 projets devant générer 706 emplois directs ont été créés en 2016 à Tizi Ouzou par des femmes grâce aux différents dispositifs publics d’aide à la création d’emplois. Selon les chiffres communiqués à l’occasion de la caravane d’information et de sensibilisation à l’entrepreneuriat féminin, lancée le 4 février dernier, par le Ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine à partir de la Maison de la culture Mouloud-Mammeri, sur ces 581 projets, 391 destinés à la création de microentreprises et à l'achat de matières premières et financés par l’Agence nationale de gestion du microcrédit (Angem) devront générer 193 postes d’emplois. La Caisse nationale d’assurance chômage (Cnac) a financé, durant la même année, 104 projets dans différents secteurs d’activités pour la création de 294 emplois. De son côté, l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (Ansej) en a financé 86 ayant créé 219 emplois directs, ont indiqué des représentants de ces deux organismes cités par l’APS. La représentante du ministère de la Solidarité nationale, Nabila Medjber, sous-directrice de l’intégration sociale et économique de la femme, a indiqué que la femme est «de plus en plus présente dans le secteur économique et dans plusieurs domaines d’activité». «Pour renforcer cette implication et participation de la femme dans la vie économique nationale, le ministère de la Solidarité nationale a lancé plusieurs initiatives et projets en partenariat avec les départements ministériels concernés, dont cette caravane, pour promouvoir l’entrepreneuriat féminin», a-t-elle ajouté. Lors de la visite des stands, animés par une quarantaine des femmes entrepreneurs, certaines exposantes ont fait part au wali, Mohammed Bouderbali, de certains problèmes qui les empêchent de développer leurs activités et d’envisager l’extension de leurs unités, notamment celui de la sous-location. Le wali a promis de prendre en charge cette doléance afin de permettre aux entrepreneurs de développer leurs activités. Une même caravane d’information a été également lancée, hier, à Oran, en présence d'experts en matière de soutien et d'accompagnement dans ce domaine et avec la participation des dispositifs d'emploi. L’experte Djamila Sandok a affirmé que l’Algérie a réalisé des résultats probants dans le domaine de promotion de la femme entrepreneur la rendant pionnière sur la scène régionale et continentale. Elle a ajouté que l’insertion de la femme dans la vie économique a dépassé le principe des quotas. Cette caravane a pour objectifs d'inciter les femmes à créer des petites et moyennes entreprises, surtout celles porteuses d'idées et de projets et de les orienter vers les différents dispositifs mis en place par l'Etat, en plus de faire connaitre, à travers ses tournées, les mesures portant sur la formation et l'accompagnement des porteuses de projets. Cette manifestation enregistre la participation d’une centaine de femmes entrepreneurs, dont 45 exposantes et des dispositifs de soutien à la création d'emplois, dont l’Ansej, la Cnac et l’Agence nationale de développement des petites et moyennes entreprises (Andpme).

Réactions (0)