INFOS
Culture | Par Sihem Bounabi | 19-03-2017

Concert «50 ans ensemble» à la Coupole, à Alger, le 24 mars prochain

Lounis Aït Menguellet rend hommage à son public

Le grand chanteur qui a annoncé la sortie de son nouvel album en avril prochain, dira qu’il y aura «une chanson dédiée spécialement à son public pour le remercier», ainsi qu’une autre autobiographique

A l’occasion du méga concert «50 ans ensemble» de l’artiste Lounis Aït Menguellet, qui se déroulera le 24 mars prochain, à 18h à la Coupole du complexe olympique Mohamed-Boudiaf, organisé par l’Office national de la culture et de l’information (Onci) en coordination avec l’Onda, une conférence de presse a été animée, hier, à la salle Atlas de Bab El Oued, par le grand chanteur kabyle adulé par plusieurs générations de fans. D’emblée, Ait Menguellet souligne qu’«il est important pour moi de fêter ces cinquante années de carrière avec mon public, qui a toujours été fidèle et m’a suivi et soutenu durant toutes ces années. Ma plus grande joie est d’être sur scène avec mon public.» 

Auteur-compositeur, le ciseleur des «isfraa» (poèmes) confiera également aux medias présents que ces cinquante années de carrière sont passées trop vite pour lui. Mais cela marque une halte et l’occasion de faire un bilan et que «le véritable bilan c’est celui de la scène face au public». Il ajoute que le spectacle qu’il animera vendredi prochain à la coupole, «est aussi un moyen de remercier le public qui est toujours présent et qui a toujours rempli les salles. Un public avec qui j’ai noué des liens d’amitié. J’espère lui rendre la pareille en leur offrant de véritables moments de bonheur» 

Concernant le programme de cette soirée exceptionnelle, Lounis Ait Menguellet a préciser qu’il allait reconduire le même programme du concert qu’il avait animé au mois de janvier passer au Zenith de Paris, où il reprend ses plus grand titres et qui a beaucoup plus à ses fans présents.  Il souligne toutefois : «Sincèrement, j’aurais aimé commencer ma tournée ici en Algérie. Mais je devais accepter la proposition du Zenith de Paris pour répondre aux attentes de mon public Aujourd’hui je suis heureux de me produire à la coupole et je tiens à remercier l’Onci et l’Onda d’avoir contribué à ce que cela se réalise». Le grand chanteur a également annoncé la sortie de son nouvel album au mois d’avril prochain. Il a souligné à cet effet qu’«une chanson sera dédiée spécialement à son public pour le remercier». Un autre titre de l’album sera une chanson autobiographique. «Je me suis toujours exprimé en chanson et pour moi c’est le moyen idéal pour parler de ma vie et de mon parcours», dira-t-il. Concernant la reprise d’une chanson de Bob Dylan, l’artiste interprète et poète kabyle confie que «c’est un grand honneur pour moi de reprendre un poète comme Bob Dylan. D’autant plus que je considère que le prix Nobel qui lui a été décerné est largement mérité et que c’est une véritable marque de considération pour les auteurs compositeurs». Interrogé sur l’écriture d’une autobiographie, le grand chanteur kabyle souligne qu’il n’y pense pas pour le moment. Mais s’il devait écrire ce genre d’ouvrage, il confierait la rédaction à son fils Tarek qui a un grand don pour l’écriture. Concernant ses impressions sur le colloque international qui lui a consacré l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou. «Lounis Aït Menguellet : 50 ans de carrière, regards croisés sur un capital d’une œuvre linguistique, littéraire et culturelle», très ému Lounis Aït Menguellet confie que «sincèrement cela m’a réjouis. C’est une initiative très positive qui démontre que tout le travail que j’ai fait durant toutes ces années n’a pas été vain et qu’il a porté ses fruits»

Pour rappel, Lounis Aït Menguellet, a marqué de l’empreinte de sa plume poétique, vibrant aux rythmes de son mandole, un demi-siècle de chanson kabyle. Son premier morceau connu date de 1966. Mais, c’est seulement l’année suivante que le public le découvre à la faveur de l’émission Ighenayen uzekka (les chanteurs de demain) animée par Cherif Kheddam sur les ondes de la chaîne 2 de la Radio algérienne. Dans un ouvrage que lui a consacré l’anthropologue Tassadit Yacine, quelques années plus tard, intitulé Aït Menguellet chante, dans la préface signée par le mythique Kateb Yacine, l’auteur de Nedjma écris : «Incontestablement, Aït Menguellet est aujourd’hui notre plus grand poète.» Cinquante ans après son premier passage a la radio, Lounis Aït Menguellet, qui a enregistré plus de trois cents chansons, donne rendez- vous le 24 mars prochain à son public qu’il a su charmé au fil des générations par l’authenticité de son verbe métaphorique.

S. B.

Réactions (0)