INFOS
Monde | | 20-03-2017

Madrid ne donnera rien en échange si l’ETA désarme

Le gouvernement espagnol n'offrira rien en échange du désarmement que le groupe séparatiste basque ETA s'apprêterait à annoncer, a déclaré samedi Mariano Rajoy. «L'ETA a fait une énième annonce de désarmement (...), cela se fera en échange de rien», a dit le président du gouvernement lors d'une réunion de sa formation politique, le Parti populaire, tenue au Pays basque.

Le gouvernement espagnol n'offrira rien en échange du désarmement que le groupe séparatiste basque ETA s'apprêterait à annoncer, a déclaré samedi Mariano Rajoy. «L'ETA a fait une énième annonce de désarmement (...), cela se fera en échange de rien», a dit le président du gouvernement lors d'une réunion de sa formation politique, le Parti populaire, tenue au Pays basque. Selon le journal Le Monde, une opération d'une «ampleur inédite» de l'ETA est prévue le 8 avril. A Madrid, l'agence espagnole Europa Press dit avoir eu confirmation de l'information d'une annonce de désarmement auprès de sources proches des services espagnols de l'anti-terrorisme. Dans son édition publiée vendredi dernier, Le Monde, qui cite un militant de Bizi, organisation basque intervenant sur des thèmes sociaux et environnementaux, écrit qu'«une initiative d'ampleur permettant de restituer l'ensemble de l'arsenal d'ETA - le stock de dix caisses saisi en décembre ne représente que 15% de l'ensemble de l'armement de l'organisation - est prévue le samedi 8 avril». «ETA nous a confié la responsabilité du désarmement de son arsenal et, au soir du 8 avril, ETA sera totalement désarmée», a déclaré ce militant au quotidien français. L'ETA (Euskadi Ta Askatasuna) a annoncé en octobre 2011 l'abandon définitif d'une lutte armée contre l'Etat espagnol qui a fait plus de 800 morts en quarante ans. Aucun accord avec les autorités espagnoles et françaises n'a jusqu'à présent été trouvé sur les modalités de son désarmement.

Réactions (0)