INFOS
Sport | Par A. Lemili | 21-03-2017

Relégation quasi-probable pour le CS Constantine et l’AS khroub

Une mauvaise gestion payée cash

Le CSC est dans une mauvaise passe, des six rencontres à disputer, les Vert et Noir auront à rendre visite à la JS Kabylie, qui doit prendre les trois points du match, au même titre que l’USM El-Harrach

Il n’est pas certain que l’un des berceaux du football algérien en l’occurrence Constantine ait l’avantage de voir défiler dans son stade et celui du Khroub des formations de Ligue 1 et 2 entretenir, même si ce n’est qu’illusion, d’une manière comme d’une autre la soif inaltérable des jeunes pour la discipline et surtout pour une compétition qui leur fournissait une autre illusion : celle de s’évader de la morosité ambiante chaque week-end.

Le CS Constantine et l’AS Khroub filent du mauvais coton, le premier risque de quitter la ligue 1, l’autre la ligue 2. En fait, ce ne serait que juste raison que les deux clubs soient rétrogradés ne serait-ce que pour tirer enfin des enseignements sur la politique suicidaire qu’ils ont depuis plusieurs années. Est-il besoin de rappeler ce qui est de notoriété publique, l’AS Khroub a régulièrement bénéficié d’un «coup de pouce» sous multiples facettes d’abord pour accéder en ligue 1, ensuite pour y demeurer quelques saisons jusqu’à redescendre inéluctablement, retrouver la ligue 2 et y rester bon gré mal gré et plutôt mal gré que bon grâce à une assistance extérieure. La meilleure des illustrations des moyens suspects auxquels a recouru le club banlieusard demeure évidemment la parodie de rencontre qui l’a opposé en fin de saison passé au CRB Aïn-Fakroun. Or, cette année semble être la «bonne» pour les Rouge et Blanc de faire face à la seule vérité du terrain puisqu’ils n’arrivent plus à gagner quand ils évoluent à domicile et perdent avec une régularité de métronome les rencontres qu’ils disputent à l’extérieur. Classés désormais deuxième relégable, sur les six rencontres qu’il lui restera à disputer l’ASK n’a que très peu de chances de négocier le résultat final. En effet, les Diables auront à se déplacer à Blida et Mascara dont les deux clubs jouent l’accession pour le premier et le maintien impératif pour le deuxième. Les rencontres qu’ils auront à disputer localement ne seront pas non plus une sinécure sachant qu’ils auront pour adversaire au cours de la prochaine journée le Paradou Athletic Club lequel même si d’ores et déjà a accédé, il aura, sauf autre considération, que terminer la saison en roue libre rien que pour soigner la différence de points entre lui et celui qui sera son dauphin. Seul le RC Arbaâ, déjà relégué, ne risquera pas de poser de problème aux Khroubis alors que l’US Biskra qui garde intactes ses chances d’accéder en ligue 1 est en mesure de les contrarier.

De son côté, le CSC n’est pas logé à meilleure enseigne puisque des six rencontres qui leur restent à disputer, les Vert et Noir auront à rendre visite à la JS Kabylie dont il n’ait nul besoin de faire un dessin quant à la nécessité des Canaris de prendre les trois points du match, au même titre d’ailleurs que l’USM El-Harrach qui, à la faveur du décompte comptable des matchs (3 et 1 point) peut aussi bien viser le podium qu’être confrontée à la menace de la relégation. Et il en va d’ailleurs de même pour un autre déplacement à Alger pour y affronter le NAHD dont les ambitions ne sont plus à démontrer.

Dans tout cela, même les rencontres à domicile ne sont pas faciles pour les Clubistes qui accueilleront dés la prochaine journée le Mouloudia d’Alger, ensuite le CA Batna et enfin le MC Oran. Sur ces trois rencontres seule l’une d’entre elles qui les confrontera aux Batnéens semble profitable dans la mesure où le Mouloudia d’Alger tentera au minimum de terminer deuxième au classement général et le Mouloudia d’Oran sur le podium. Une ligne droite très compliquée pour les Constantinois qui paient cash une gestion chaotique depuis ces trois dernières saisons malgré leur opulence financière, réelle ou feinte tant il paraît difficile de saisir les tenants et aboutissants sur une formation qui distribue des salaires à tour de bras à ses footballeurs mais qui, malgré tout, sont payés au lance-pierres.

Quoiqu’il en soit, rien que pour l’approximation qui les a caractérisée ces dernières saisons, le CS Constantine et l’AS Khroub méritent d’évoluer au palier inférieur.

A. L.

Réactions (0)