INFOS
Evénements | Par Bahia Aliouche | 26-04-2017

L’objectif est d'optimiser les capacités nationales dans différents domaines

Sellal réaffirme le soutien de l’État aux start-up innovantes   

Œuvrant à diversifier l’économie nationale pour se libérer de la dépendance aux des hydrocarbures, l’Etat mise beaucoup sur les start-up qui se posent, aujourd’hui, comme un maillon fort dans toutes les économies, source de richesses et, partant, d’emplois. Le Premier ministre Abdelmalek Sellal l’a réaffirmé, hier à Alger, lors d'une Conférence sur les start-up sous le thème «Citoyenneté et villes intelligentes». «L'Algérie a besoin d'optimiser ses capacités nationales dans le domaine des services, des études, du management, de la recherche, du développement, de la sous-traitance et des nouvelles technologies, autant de domaines devant sous-tendre la dynamique des start-up dans notre pays», a t-il indiqué dans ce sens. Et c’est à ce titre, a t-il poursuivi, qu’intervient le soutien de l’Etat aux jeunes porteurs de projets à travers l'allègement des contraintes bancaires, la réduction de la valeur de l'apport initial, l'augmentation du montant des crédits sans intérêt et l'affectation d'une partie de la demande publique aux microentreprises. Selon M. Sellal, «l'ensemble de ces mesures vise à élargir les offres d'insertion professionnelle au profit des jeunes et à leur offrir l'opportunité de créer leur propre entreprise». L'objectif escompté de cette politique de promotion des start-up, a-t-il tenu à souligner, est de «tirer avantage de toute l'énergie et l'esprit créatif que dégage le jeune cadre algérien, objet de convoitise de compagnies et universités internationales, mais aussi d'entreprises privées qui en emploient un nombre croissant en Algérie».

Lors de son intervention, le Premier ministre n’a pas manqué de revenir sur les efforts consentis par les autorités algériennes afin de diversifier mais aussi d’élargir les offres de formation, de formation continue et de qualification, de façon à permettre une adaptation rapide et efficace aux exigences du marché de l'emploi. Des efforts qui consistent notamment à réorganiser les cursus de formation professionnelle à travers l'unification des diplômes et l'amélioration du niveau d'études. L'objectif étant d'instaurer un climat propice à la création d'activités et au développement des entreprises dans différents secteurs, au profit des jeunes dont «les aspirations doivent dépasser le statut de salarié», a souligné M. Sellal.

Evoquant le concept des «villes intelligentes», le Premier ministre a estimé qu’elles sont la meilleure voie à même de consacrer la citoyenneté et la participation de toutes les composantes de la société à la gestion locale et au  développement durable. «Les villes intelligentes sont celles qui allient potentialités de la ville et capacités des producteurs et des citoyens à l'effet d'améliorer la vie en milieu urbain à la faveur de solutions complémentaires et durables. Ceci implique des innovations pratiques, une meilleure planification et une méthode participative à même de rationnaliser l'exploitation de l'énergie et de l'eau, améliorer les performances du secteur tertiaire et garantir une utilisation judicieuse et rationnelle des technologies de l'information  et de la communication (TIC)», a indiqué le Premier ministre.

Cette conférence dédiée au développement de l’écosystème de start-up a été organisée par la wilaya d’Alger en collaboration avec l’incubateur de start-up Sylabs. La rencontre a réuni l’ensemble des acteurs de l’écosystème de l’innovation : start-up, collectivités locales, opérateurs économiques et organismes de financement, d’accompagnement et de développement de nouvelles technologies, ainsi que des porteurs de projets et des universités. A travers cette conférence, les organisateurs ont mis en perspective les différentes interactions prometteuses entre la ville d’Alger et ses start-up innovantes. Durant la conférence, les deux partenaires ont annoncé le lancement d’un programme d’accélération de start-up. Ce programme, ouvert à tous les porteurs de projets, sera principalement orienté sur les thèmes de la «Ville Intelligente» : santé, transport, énergie, environnement, éducation ou encore citoyenneté. Cette initiative entre dans le cadre des actions de partenariat initiées par la wilaya d’Alger et Sylabs en faveur de la promotion de l’entreprenariat et l’émergence de start-up innovantes ainsi que leur inclusion effective dans la politique de diversification économique.

B. A.

Réactions (0)