INFOS
Culture | Par Algérie presse service | 27-05-2017

L'Unesco recommande l’utilisation du «soft power»

Appel à la protection de la diversité culturelle au Moyen-Orient

L'Unesco a proposé le lancement d'une initiative régionale visant à enseigner l'histoire de la diversité culturelle dans les écoles du Moyen-Orient, afin de favoriser les compétences interculturelles et la citoyenneté inclusive

Lors d'une conférence à Madrid consacrée aux victimes des persécutions ethniques et religieuses au Moyen-Orient, l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) et ses partenaires ont plaidé pour la protection la diversité culturelle de la région. «Les extrémistes violents visent à la fois le patrimoine et les vies humaines - ils ciblent les victimes et les minorités de tous les milieux, Shebak, Turkmènes, Yézidis, Musulmans, Chrétiens... comme symboles du pluralisme qu'ils abhorrent», a déclaré la directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova, lors de cet événement qui s'est déroulé en présence des ministres des affaires étrangères espagnol, jordanien et irakien. «Les extrémistes violents ciblent les écoles, parce qu'ils connaissent le pouvoir de la connaissance à contrer leur discours fondé sur de fausses interprétations de la foi et de l'histoire, ils détruisent la culture, car ils savent qu'elle peut favoriser le dialogue et aider les peuples à vivre ensemble dans la diversité», a ajouté la directrice générale.

L'objectif de la conférence de Madrid était de faire le point sur les mesures prises, de déterminer les priorités les plus pressantes, ainsi que d'identifier des programmes, des projets et des actions pour permettre aux populations déplacées de rentrer et de favoriser la réconciliation et la stabilisation. Tous les participants ont souligné la nécessité de protéger le patrimoine culturel et la diversité culturelle dans la région ainsi que d'enseigner la tolérance, le vivre ensemble dans les écoles, et protéger les victimes de persécutions ethniques et religieuses.

«Nous avons besoin du ‘‘hard power’’ pour répondre à l'extrémisme violent, mais nous avons aussi besoin du ‘‘soft power’’ pour le prévenir, par l'éducation, la culture et l'information», a dit Mme Bokova. «C'est le rôle de l'Unesco et l'objectif de l'Organisation des Nations unies, sa stratégie antiterroriste à l'appui des Etats membres». La directrice générale a souligné l'importance d'enseigner la paix et de fournir aux personnes les compétences nécessaires pour surmonter les suspicions et les divisions afin de développer un dialogue. Cela sous-tend toute l'action de l'Unesco pour prévenir l'extrémisme violent par l'éducation d'urgence et la protection du patrimoine.

L'Unesco a proposé le lancement d'une initiative régionale visant à enseigner l'histoire de la diversité culturelle dans les écoles du Moyen-Orient, afin de favoriser les compétences interculturelles et la citoyenneté inclusive. Cette initiative mettra également l'accent sur la diversité culturelle dans le processus de sauvegarde et de restauration des villes historiques de la région.

APS

Réactions (0)