INFOS
Culture | Par Sihem Bounabi | 13-06-2017

3e édition du Grand prix El Hachemi Guerouabi

Concours national de chaâbi à Annaba

La présidente de l’association El Hachemi-Guerouabi, Chahira Guerouabi, veuve du maître de la chanson chaâbi, a indiqué que le concours a pour objectif de découvrir de nouveaux talents dans cette variété de la chanson populaire et que plus de 20 jeunes de plusieurs wilayas du pays y seront en compétition


Aujourd’hui s’ouvrira le concours national pour la 3e édition du Grand prix El Hachemi Guerouabi, du nom du célèbre interprète du chaâbi, et qui se poursuivra jusqu’au 17 juin prochain au Théâtre régional Azzedine-Medjoubi d'Annaba, a annoncé l’association culturelle El Hachemi-Guerouabi dans un communiqué. Ce concours ouvert aux jeunes chanteurs, est organisé en collaboration avec l'Office national des droits d'auteur et droits voisins (Onda) et l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc). Parallèlement à la compétition, supervisée par un jury composé d`artistes algériens, des soirées artistiques seront animées durant les quatre jours de ce concours. La présidente de l’association, Chahira Guerouabi, veuve du maître de la chanson chaâbi, initiatrice de cet évènement, à indiqué à l’APS que le concours a pour objectif «de découvrir de nouveaux talents dans cette variété de la chanson populaire». Elle a ajouté que plus de 20 jeunes, issus de plusieurs wilayas du pays, dont des chanteurs et des amateurs de la chanson chaâbi, seront ainsi en compétition. Chahira Guerouabi a également précisé que six candidats se présenteront chaque soir devant le jury afin d’évaluer leur prestation. Afin d’encourager les participants, des invités d’honneur, dont de grands artistes, notamment Abdelkader Chaou, Hamdi Benani et Naïma Ababsa, seront présents à cette manifestation culturelle, a ajouté Chahira Guerouabi, qui a souligné que les invités de ce concours se produiront devant le public. Lors de ces soirées artistiques le public d’Annaba pourra également découvrir la troupe El Bareh de l’association El Hachemi Guerouabi.

Depuis 2014, le Grand Prix El Hachemi Guerouabi récompense la «meilleure voix» dans la perspective de perpétuer l`œuvre d'un des plus grands interprètes du chaâbi en révélant les jeunes talents prometteurs dans la chanson chaâbi. Pour rappel, a l’occasion de la commémoration du dixième anniversaire de la disparition d’El Hachemi en 2006, une semaine artistique avait été organisée par l’association, à cette occasion le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a déclaré que «qu’El Hachemi Guerouabi a laissé une empreinte indélébile dans la mémoire collective du peuple algérien» en soulignant qu’il «est une figure de proue de la culture algérienne. D’abord comédien, il a porté la musique chaâbi au plus profond de son cœur et l’a partagée avec autrui, c’est un grand artiste qui mérite des hommages successifs». Le ministre de la Culture avait également lancé un appel à cette occasion en direction de la société civile et des différents organismes culturels citoyens à encourager et multiplier la création de fondations portant le nom d’une icône de la culture algérienne. Il avait affirmé à ce sujet que «les amis, familles et proches des artistes ont le devoir de fonder des fondations portant le nom de grands artistes à l’exemple de Hadj M’hamed el Anka, Boudjemaà El Ankis ou encore Khelifi Ahmed», en ajoutant que «les amis, familles et proches ont aussi le privilège de pouvoir faire des recherches approfondies et d’avoir accès à leur effets personnels. Le ministère de la Culture est prêts à financer et subventionner ces initiatives»

S. B./APS

Réactions (0)